blog de Morgan’s Real Estate

Bienvenue sur le blog de Morgan’s Real Estate. Retrouvez ici les actualités immobilières ainsi que nos conseils, avis et réponses aux questions les plus fréquemment posées.

Bonne lecture…

Expertise immobilière obligatoire pour l’obtention d’un crédit hypothécaire

12 janvier 2022 ,

Depuis le 1er janvier 2022, les banques doivent effectuer l’expertise immobilière des biens avant d’octroyer un crédit hypothécaire. Mais concrètement, qu’est-ce que cela signifie ?

Auparavant, les banques pouvaient exiger l’expertise d’un bien mais ce n’était pas une pratique systématique. Dorénavant, elle est devenue obligatoire à la suite de la directive de l’Autorité bancaire européenne (ABE). Cette dernière vise à s’assurer que les banques ne prêtent pas des montants démesurés par rapport à la valeur réelle d’un bien.

Cette expertise doit se faire soit par un expert officiel désigné par la banque soit par la banque elle-même.

  • Qu’est-ce que cela change ?

Concrètement, lorsque les acquéreurs désirent mettre toutes leurs chances de leur côté en gonflant leur offre, c’est-à-dire, en proposant un prix supérieur à l’estimation de l’expert, la banque ne pourra leur prêter que 90% de la valeur du bien et non pas du prix qu’ils sont prêts à offrir.

Il se peut donc qu’il y ait une grande différence entre le prix demandé par le vendeur et la valeur estimée par l’expert. Ce sera aux acquéreurs de s’acquitter de cette différence.

Par exemple :

  • Prix demandé par le vendeur : 350.000€
  • Valeur estimée par l’expert : 310.000€
  • Montant que vous pouvez emprunter (90%) : 279.000€
  • Apport sur fonds propres pour l’emprunt : 71.000€
  • Apport sur fonds propres de 10% (frais enregistrements/notaires) : 35.000€

L’objectif de cette directive serait donc de faire revenir les prix des biens à des niveaux normaux, de calmer le marché immobilier et d’accroître l’importance des clauses suspensives. Pourtant, selon les notaires belges, cette nouvelle règle aura peu d’impact sur les prix.

En effet, selon eux, les taux d’intérêts resteront bas et viendront donc soutenir le marché immobilier. De plus, la hausse des prix est nourrie par les investisseurs qui n’arrêteront pas d’acheter puisque qu’ils n’ont pour la plupart pas besoin d’un crédit. En plus de cela, les experts tiennent compte des prix actuels élevés.

 


Retour au Blog